UNE SEMAINE AVEC...L'AMICALE DU BERGER DES PYRENEES AU TROUPEAU.

 (Stage septembre 2009).

 

            C'est avec un immense plaisir que j'ai répondu à l'invitation de l'Amicale du Berger des Pyrénées au Troupeau me conviant à partager une semaine pastorale sur les hauteurs Aveyronnaises du Plateau du Larzac.  

            Je m'étais donc préparée à vivre une semaine de convivialité, de partage et d'amitié autour de nos chiens, à faire de nouvelles rencontres autour d'une passion commune : le travail du chien de berger.  

            Ces quelques jours vécus ensemble, dans un cadre magnifique, partageant un hébergement rural où l'ancienne bergerie voutée nous a servi de salle de classe lors des séances théoriques (vidéos des passages de nos chiens à l'appui) m'ont apporté plus encore.  

            Une transhumance était en effet programmée sur cette semaine. Au-delà de la magie de l'instant, de la beauté de ces grands espaces traversés au rythme du troupeau, de cette fusion avec la nature environnante offerte par ces moments de vie pastorale, elle devait nous permettre de comprendre le fonctionnement du troupeau, de visualiser le travail des chiens, bref de prendre la mesure de toute la splendeur d'un travail où le berger et son chien ne font qu'un lorsqu'ils mènent leurs brebis...           

            Il y a quelques années, ma chienne Laïka avait effectué ce même parcours, elle était alors pleine de vie, ardente au travail, et mener seule le troupeau sur les chemins, le long des cultures, traverser le village ne lui faisait pas peur... Aujourd'hui, terrassée par la maladie, elle n'a plus cette même vaillance, mais Steve Jaunin m'offrira, avec son chien Ayko, le plus beau des cadeaux: momentanément soulagée par les injections qu'elle subit depuis un mois, Laïka s'appuiera sur Ayko pour conduire une dernière fois ses brebis dans les causses. Un moment magique. Merci Steve...  

            Travailler au troupeau, c'est engager une réflexion profonde autour de la relation entre nos chiens et nous. Faire travailler un chien de berger, ce n'est pas seulement utiliser son chien, c'est avant tout conduire des brebis...  

            Guidés par un formateur exceptionnel, Etienne Serclérat, dont le sens de la pédagogie n' a d' égal que sa gentillesse et utilisateur depuis toujours de Bergers des Pyrénées, nous avons effectué cette intense semaine de découverte, de perfectionnement et d'apprentissage dans le cadre magnifique du Plateau du Larzac. Cerise sur le gâteau, dès le troisième jour, nous nous rendons avec le troupeau, conduit par Steve et Patricia et leurs deux BPs Ayko et Axelle, dans un lieu enchanteur, sans aucune clôture et avec pour horizon les formations karstiques rocheuses entourant ce splendide terrain d'entraînement naturel.  

            Comment??? Nous travaillons déjà en milieu totalement ouvert? Et oui, et c'est là que les petits BPs ont été bluffants: tous, en fonction de leur âge et de leur expérience, ont su conduire dans cette immensité le lot de brebis qui leur a été confié. Un immense privilège que nous offre Etienne, par la mise à disposition de son troupeau. Merci Etienne pour ta confiance...Sous le regard des autres « travailleurs » et sous la houlette de Steve, les progès accomplis ont été fabuleux.  

            Ponctuées par les piques-niques savoureux partagés près du troupeau, confortablement installés dans les rochers, les journées défilent à une vitesse alarmante! La fin de semaine approche, mais une consolation venue de Suisse anime ce dernier soir placé sous le signe de la gastronomie: une énorme fondue, concoctée par nos amis Helvètes, clôturera ces quelques jours passés à la découverte du potentiel de travail de nos chiens de berger.  

            L'amicale du Berger des Pyrénées au Troupeau, ce ne sont plus de 60 chiens testés au travail, qui ont tous montré leurs aptitudes et emmené leurs maîtres sur la voie de l'utilisation première de ces petits bergers si vifs et intrépides. Les chiens présents lors de cette rencontre nous ont prouvé que le petit BP, malgré l'oubli relatif dans lequel il est malheureusement tombé auprès des bergers, est toujours capable de prouesses lorsqu'on fait appel à son instinct premier de chien de troupeau. Et même si tous n'ont pas l'étoffe de champions de travail, ni même d'auxiliaire indispensable sur une exploitation agricole, aucun n'a démérité lors de cette semaine pastorale. Certains ont même montré des aptitudes insoupçonnées en conduisant, seuls sur les magnifiques étendues du Plateau du Larzac, le troupeau que nous a confié, pour cette semaine magique, Etienne Serclérat.  

            Le Berger des Pyrénées au travail sur troupeau n'est pas une utopie. Servi par de véritables passionnés, qu'ils soient de Suisse, du Mont Ventoux, de l'Oise, de l'Aveyron, ou encore de l'Isère, du Tarn ou de l'Essonne, tous œuvrent à promouvoir son utilisation bergère, pratiquant une sélection rigoureuse de leur petit chien si attachant, axée sur ses magnifiques aptitudes de travail plutôt que sur la seule beauté de son poil...           

            Un grand merci à l'Amicale du Berger des Pyrénées au troupeau, qui en tant que « race invitée », a permis à deux malinoises de travailler de concert avec ces petits chiens malicieux, vifs et intrépides, cabochards mais tellement époustouflants lorsqu'ils offrent à leur maître leurs fabuleuses capacités de travail, de compréhension et leur incomparable esprit d'initiative!  

 

Anne Gaëlle et Bernie et Laïka.